Arrêtez de remettre en question l’approche zéro COVID de la Chine

le Quotidien du Peuple
11.11.2021 10h52

OPINION – Rédacteurs :Shuang Sheng, Yishuang Liu

Une infirmière se prépare à la vaccination contre la COVID-19 dans une école primaire de Guangzhou, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, le 1er novembre 2021. (Photo / Xinhua)

Le New York Times et d’autres médias américains ont contesté l’approche chinoise zéro COVID-19, décrivant une « réalité extrême et dure » de la vie des gens sous les mesures de quarantaine strictes de la Chine partout où de nouvelles infections COVID-19 sont trouvées.

Il ne fait aucun doute que, comme partout ailleurs dans le monde, des mesures strictes de confinement affectent la vie des gens et les entreprises locales dans une certaine mesure. Cependant, il n’est tout simplement pas juste de remettre en question les efforts de la Chine pour éliminer le virus, en particulier pour les États-Unis, un pays qui compte le plus grand nombre d’infections et de décès dus à la COVID-19 au monde.

La Chine a prouvé la faisabilité de son approche zéro COVID-19 avec son propre succès dans la maîtrise de la maladie. Alors que l’agent pathogène mortel a jusqu’à présent pris plus de cinq millions de vies humaines dans le monde, les États-Unis ayant perdu plus de 754 000 vies, la partie continentale de la Chine n’a pas signalé un seul décès depuis janvier. Toutes les flambées régionales à petite échelle en Chine au cours des derniers mois ont été causées par des cas importés.

Si la Chine, comme l’ont suggéré ces médias américains, avait adopté la méthode américaine pour lutter contre la pandémie, les conséquences auraient été plus graves. Il y a une compréhension mathématique ici : la Chine a une population plus de quatre fois plus importante que celle des États-Unis. Si la Chine avait fait face à la pandémie comme les États-Unis, ses cas de décès auraient été bien supérieurs à trois millions. Aujourd’hui, le nombre de décès sur le continent chinois s’élève à 4 636.

Alors que les médias américains se concentrent sur plusieurs citoyens chinois qui se sont plaints de la façon dont les mesures anti-COVID ont perturbé leurs déplacements, il semble que ces journaux et médias ne prêtent aucune attention aux centaines de milliers de familles américaines qui ont perdu leurs proches et leurs compatriotes à cause de la COVID-19.

Cependant, même ces inconvénients mineurs tels que les restrictions de voyage sont temporaires en Chine, car les peuples et les gouvernements du pays asiatique à différents niveaux ont prouvé leur compassion et leur compétence pour soutenir les personnes touchées par les mesures de quarantaine depuis le début de la pandémie.

Le nouveau coronavirus est différent de tous les autres virus que nous avons vus à la fois dans les modes de transmission et le taux de mortalité. C’est tellement sournois qu’il n’y a que deux choix pour l’humanité : l’élimination complète ou l’infection généralisée.

Certains disent que l’approche rigoureuse de la Chine pour contenir la pandémie a eu un coût élevé pour son économie et son développement. Ce n’est pas tout à fait vrai non plus. Le développement économique de la Chine reste robuste malgré ces mesures. Le Fonds monétaire international a prévu que l’économie chinoise devrait croître de 8% cette année.

Les vies humaines sont inestimables. Les souffrances, les misères et les douleurs des patients et de leurs familles ne peuvent pas être mesurées par le « coût économique ».

Alors que de nombreux pays ont choisi de « vivre avec le virus », l’agent pathogène est toujours une menace impitoyable dans le monde entier. Les données de l’Université Johns Hopkins montrent que le monde perd encore quelque 7 000 vies par jour. Alors que l’hiver arrive dans l’hémisphère Nord et que de nombreux pays n’exigent plus la distanciation sociale et le port du masque, une résurgence de la pandémie est très probable. L’Organisation mondiale de la santé a averti que l’Europe pourrait faire face à 500 000 décès supplémentaires dus à la COVID-19 au cours des trois prochains mois à la suite de l’assouplissement des mesures de confinement dans cette région.

Le virus ne disparaîtra pas de lui-même. Le meilleur espoir repose encore sur la vaccination complète de la plupart des gens et des remèdes très efficaces, qui sont toutefois encore à venir. Donc, à l’heure actuelle, des mesures de confinement strictes restent le meilleur moyen de sauver des vies. Les efforts de la Chine à cet égard sont incontestables.

Lire l’article:

Commentaire:

Il faut rappeler qu’ici, la pandemie Covid-19 a demarre en decembre 2019 en Chine, puis en Mars 2020, l’OMS statua sur le Covid-19: Pandemie. Il n’y a que 3 ou 4 mois, entre le debut de l’apparition du virus en Chine et son apparition partout dans le monde. Cependant, force est de reconnaitre que si, depuis janvier 2021, il n’y a plus de deces en Chine, il y en a au total plus de 29,000 au Canada au 10-11-2021 dont 32 deces le 10. Entre janvier et novembre 2021 il y a quand meme 11 mois. Sous l’hypothese que tous les pays gerent la pandemie avec la meme efficacite, la pandemie devrait etre en recul partout sur la planete. Mais c’est loin d’etre le cas, et les democraties occidentales ont abandonne la bataille… CE N’EST PAS NORMAL, QUELQUE SOIT LA NATURE DE LA GOUVERNANCE.

Please follow and like us:
fb-share-icon