La biodiversité se rétablit dans le plus long fleuve de Chine grâce à l’interdiction de pêche

le Quotidien du Peuple en ligne | 29.12.2020 11h00

Un marsouin aptère, vu dans le fleuve Yangtsé à Yichang, dans la province du Hubei (centre de la Chine), le 3 août 2020 (Lei Yong / Xinhua)

Au lieu de naviguer sur un bateau et de pêcher du poisson sur le fleuve Yangtsé, le travail quotidien de Wang Gende, un ancien pêcheur, consiste maintenant à barrer un bateau d’ingénierie pour fournir des services portuaires sur la plus longue voie navigable de Chine. « De nombreux types de poissons et de créatures ont réapparu après que les pêcheurs se sont déplacés à terre et ont arrêté de pêcher », a souligné M. Wang, du village de Yuanjiang dans la ville d’Anqing, dans la province de l’Anhui (est de la Chine).

Le Yangtsé, qui s’étend sur 6 300 km, possède un terrain et un climat riches et complexes le long de son bassin et abrite l’un des niveaux de biodiversité les plus élevés au monde.

Selon le bulletin 2019 de la Chine sur les ressources biologiques aquatiques et l’état de l’habitat dans le bassin du fleuve Yangtsé, la qualité de l’eau dans les principales eaux de pêche est bonne. Cependant, la situation de protection de certaines espèces aquatiques rares et uniques reste sombre.

En janvier de cette année, dans une démarche importante de protection de la biodiversité, la Chine a mis en œuvre un moratoire de pêche de 10 ans dans 332 zones de conservation du bassin, qui s’étendra à toutes les voies navigables naturelles du fleuve et de ses principaux affluents à partir du 1er janvier 2021 au plus tard.

Cet effort a obtenu des résultats notables. « La biodiversité se rétablit dans le Yangtsé. Le nombre d’espèces est jusqu’à présent passé à 79 dans le tronçon Jiangsu de la rivière contre 48 début 2017 », a déclaré Zhang Jianjun, directeur adjoint du département de l’agriculture et des affaires rurales de la province du Jiangsu (est de la Chine).

Lire la Suite:

Please follow and like us: