Black Box Mockingjay 2e Partie.

Black Box Mockingjay 2e Partie.

Si dans nos graphiques sur l’evolution des indicateurs de bien-etre nutritionnel nous avons fait ressortir la variable “Temps”, i.e l’histoire, dans les transactions nutritionnels ce qui revelait l’existence d’une liaison historique entre les transactions elles-memes et, la veracite de ce qu’on peut appeler ‘sentier decisionnel’, trajectoire decisionnel.

Ca n’explique pas tout. Maintenant on peut elargir notre horizon et ’embrasser’ l’ensemble des transactions. Certaines transactions concernent le logement, d’autres les vetements, d’autres encore l’informatique et d’autres concernent les outils, incluant les ustensiles et la vaisselle par ex. On se rend compte que certains produits alimentaires sont lies parfois a des outils precis. Prenons le cas des patates frites. On peut acheter des patates frites toutes prepares et fraichement cuites a l’epicerie ou au resto tout pres. Ici, il n’y a qu’a les servir en accompagnement avec votre plat. Mais aussi, on peut les acheter surgeles car c’est moins dispendieux. Pour ces dernieres, avant de les servir, il faut les decongeler et par la suite les faire cuire et dorer au four. Il y a aussi la methode classique: acheter des pommes de terre nature, puis les trancher avec une trancheuse a patates frites(ou un robot culinaire) et par la suite, on peut les faire frire dans une friteuse. L’avantage ici, c’est que l’on controle la duree de la cuisson. Il y a 2 modes de cuissons: a air chaud ou a l’huile.

Ici, il ne faut pas negliger la petite pub, la petite pause artistique:

Donc, ici, la consommation de patates frites peut exiger le recours a des appareils et outils particulier qui sont lies a la preparation des frites. On se rend compte de l’existence d’une filiere de production/consommation particuliere pour les plats que l’on souhaite servir. Ici, on peut inclure les ordinateurs, internet, le commerce en ligne qui nous donnent acces a de plus nombreux produits et aliments, et a de meilleures prix. Ces transactions indirectes figurent aussi dans les transactions et participent a notre bien-etre alimentaire et a amelioration de nos epargnes.

Qu’est-ce donc le developpement des forces productives, developpement qui sous-entend evolution des forces productives? Et bien, ce developpement des forces productives est une realite economique fondamentale incluant les ressoources, les outils, les techniques de production(recettes qui ne sont que des procedures de production de repas dont on avait suffisamment demontrer l’existence dans le working paper 1997-1998), les manieres de consommer changent dans le temps en fonction des connaissances acquises dans les produits eux-memes et dans les techniques de production. Les Connaissances acquises sont souvent et la plupart du temps le fait de la recherche scientifique tout autant dans la production des outils que dans la production de nouveaux produits alimentaires comme les viandes et fromages vegetaux qui sont de nouveaux produits alimentaires issus des laboratoires.
Et, ces transactions d’achat pour les outils, ustensiles et appareils sont aussi inscrites dans les banques de donnees des transactions. Le developpement des forces productives est un concept largement utilise chez les marxistes sans trop souvent en demontrer l’existence d’une maniere empirique. Dans l’ensemble des transactions on peut les voir defiler les unes apres les autres… achats d’outils nouveaux, achats de nouveaux produits alimentaires etc… et revelant les nouveaux modes de production(comment faire fonctionner l’appareil) et les recettes (comment preparer les nouveaux plats). Quelle est la direction de ce developpement qui se campe dans l’histoire? Dans mon cas, et cela releve de l’evidence empirique, c’est l’amelioration de mon bien-etre nutritionnel qui en indique la direction. Mais pas seulement cette amelioration de mon bien-etre est aussi module par le niveau d’epargne qui nous permet d’acquerir ou pas ces nouveaux produits. Ici, on parle souvent d’innovation… ce sont des concepts generaux qu’il faut valider avec l’economie reelle, c’est ce que j’ai realise au travers les transactions.

En resume l’histoire de la production est assez simple a representer: De l’atelier artisannale a la manufacture et a la mecanisation, ce fut une lente evolution. Suite a cet acquis, il y eu la chaine de montage puis l’automatisation / robotisation et pour finalement aboutir a ce qui est un des enjeux contemporains les plus importants: Le Management Assiste par Ordinateur. Ces evolutions ont ete etudies largement par d’autres auteurs et notamment Benjamin Coriat(Paris XIII aujourd’hui rattache a la Sorbonne).

Pourquoi cette necessaire verification empirique? C’est pas tres difficile a comprendre. Le monde economique mondial est en plein bouleversement et des enjeux gravissimes sont en cause ce qui enerve bien des portefeuilles et via les medias propagent des notions et concepts completement errones decoulant des interets particuliers ou de doctrines completement archaiques et desuets. Le Retour a la verite physique, materielle est aujourd’hui un passage oblige a la connaissance et cela m’etait assez rassurant n’etant pas porte par nature a la croyance aux dogmes.

Alors, developpement des forces productives ou innovation?

L’Innovation fait reference aux nouveaux produits et parfois aux nouveaux procedes de fabrication seulement. A contrario, le developpement des forces productives est une notion globale inclusive qui se pose sur la R&D, l’innovation, les aspects sociaux et juridiques(Brevets) et les aspects connaissances et competences nouvellement acquises par la main-d’oeuvre et les citoyens en general et les relations quelques fois conflictuelles entre les detenteurs des droits de ces produits/procedes et ceux qui les utilisent ou produisent(main-d’oeuvre). Conclusion: cela (…)(*) aussi est vrai… empiriquement!

(*)Pour aujourd’hui, c’est mieux de laisser la parenthese en suspension.

Please follow and like us: